Défis RH en 2023 : efficacité, droit devant !

  • De Mickael Vandepitte
  • Le 16 janvier 2023

Les chefs d’entreprise en sont désormais bien conscients : le capital humain est indispensable pour réussir. D’autant plus dans une période aussi incertaine que celle que nous traversons. Le problème ? Les voilà confrontés à des difficultés pour recruter et fidéliser les meilleurs talents. C’est alors tout logiquement que les équipes RH sont sous pression. Elles sont, en effet, attendues pour arrêter ou a minima ralentir l’hémorragie. En cela, 2023 devrait ressembler à 2022. Recruter mieux, engager les collaborateurs ou co-construire un projet d’entreprise pérenne seront essentiels. Les défis RH pour 2023 rappellent l’importance de gagner en efficacité en temps de crise. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des thématiques et leviers qui devraient agiter le monde des RH durant l’année à venir.

Défis RH : Comment mieux recruter en 2023 ?

En 2023, les candidats seront plus exigeants et rares. Ainsi, les recruteurs vont devoir redoubler de créativité pour tirer leur épingle du jeu. Voici 4 défis RH que nous avons identifiés porteurs pour mieux recruter durant l’année à venir.

La diversité pour des équipes complètes et complémentaires.

Il est clair que l’année 2023 invitera les recruteurs à chercher l’originalité. Devant une guerre des talents de plus en plus forte, ils vont en effet devoir s’ouvrir à de nouveaux profils. D’autant que c’est prouvé : les équipes aux profils complémentaires (cultures, genres, religions, âges, origines, aspirations, parcours académiques…) sont plus dynamiques, créatives et performantes. La condition ? Bien délimiter les besoins pour s’aider de logiciels de recrutement et aller dénicher des potentiels originaux et souvent passifs.

Les mad skills de plus en plus encouragées

Les mad skills vont devenir de plus en plus importantes dans les entreprises. En effet, ces compétences atypiques, acquises via des expériences personnelles originales, devraient devenir un critère de sélection pour beaucoup d’employeurs en 2023. Cette tendance fait d’ailleurs écho à la recherche de diversité, précédemment évoquée. Elle permet de s’assurer de la créativité et de l’audace des profils, atouts indispensables pour que les entreprises réussissent à se réinventer. Les hard skills pourraient être mises au second plan, provoquant un effet miroir. Ces compétences dures peuvent s’acquérir par des plans de formation financés par les entreprises dans une optique de fidélisation des salariés.

Data recrutement, quand les DRH deviennent des marketeurs

Portés par la difficulté à recruter, les employeurs vont devoir s’équiper de logiciels toujours plus performants pour définir les bonnes cibles. Un maillage fin pour taper juste, au bon endroit, au bon moment deviendra crucial. Utiliser la data permet également d’assurer un suivi qualitatif et quantitatif des candidats et d’améliorer l’expérience de recrutement. Un défi RH qui montre à quel point le concept de “marque employeur” a de beaux jours devant lui. Il est donc, en effet, essentiel aujourd’hui que les recruteurs soignent leur attractivité.

Le suivi des candidatures, un axe d’amélioration prioritaire pour 2023

2023 devrait confirmer ce point déjà soulevé en 2022. Aidées de logiciels performants et intuitifs, les équipes de recrutement se doivent d’assurer un suivi plus qualitatif des talents. Cela permettra à la fois de gagner en attractivité, mais aussi d’alimenter les viviers de candidats. Ces derniers sont indispensables pour faire face aux incertitudes et aux évolutions des besoins en capital humain. Grâce à des systèmes de filtres et de tags, chaque profil peut être identifié pour des besoins futurs. Mais pour une bonne sollicitation, encore, faut-il avoir gardé un lien qualitatif avec chacun. Et c’est bien tout l’enjeu derrière le suivi des candidatures.

Défis RH : Comment mieux fidéliser vos talents en 2023 ?

En 2023, aller dénicher les bons collaborateurs ne suffit plus. Les employeurs sont, en effet, fortement challengés pour les fidéliser. Devant un marché de l’emploi très tendu, la concurrence est rude. Pourtant, les défis RH indiquent qu’il existe des leviers efficaces pour mobiliser et fidéliser les équipes. Ces derniers permettent de nourrir le lien entre direction et salariés et d’aider à l’épanouissement professionnel des collaborateurs. Voici 4 autres défis porteurs pour 2023.

Apporter du sens via la raison d’être des entreprises

L’envie d’aligner ses valeurs et son travail fait de plus en plus consensus pour les salariés français. Que ce soit dans une optique personnelle ou collective. Ainsi, 2023 devrait continuer à voir des gouvernances cherchant à faire le lien entre RSE et marque employeur. Les directions semblent intégrer plus franchement les valeurs des talents en tant que leviers de motivation au travail. En effet, les entreprises mettent de plus en plus en relief l’importance des engagements sociétaux et environnementaux des équipes. Ils apportent du sens au quotidien des collaborateurs. Ces engagements permettent également de montrer la capacité de l’entreprise à anticiper les enjeux à venir.

Fin du tabou sur la santé mentale et les émotions au travail

Les langues se délient : les salariés osent parler de leurs émotions au travail. 2023 devrait, ainsi, pousser les entreprises à se montrer plus que jamais à l’écoute et humaines. Via des équipes dédiées et des outils sur mesure, par exemple. Cela implique de créer un climat de confiance, de favoriser les feedbacks, et de prendre régulièrement le pouls sur le terrain. Il est indispensable pour les entreprises de prendre les devants et de détecter les signaux d’un potentiel mal-être. Le temps de la simple mise à disposition d’un baby-foot semble lointain. La QVCT devient un sujet beaucoup plus organisationnel et profond pour les entreprises. Et c’est tant mieux !

La fin des corvées sans valeur ajoutée

L’expérience collaborateur se veut de plus en plus digitale. Elle doit permettre aux salariés de gagner du temps sur les tâches sans valeur ajoutée. Qu’il s’agisse de la saisie des congés ou des notes de frais, de l’accès aux avantages CSE ou encore de la réservation de salles ou de véhicules. Mais cette digitalisation doit également permettre d’alléger le travail des équipes RH. Ainsi, ils pourront se mettre pleinement au service de la direction et des salariés en accordant plus de disponibilités.

Encourager la montée en compétences

Les entreprises sont appelées en 2023 à mieux anticiper les mutations à venir et à s’organiser en fonction. En parallèle, les collaborateurs ont besoin de se projeter sereinement dans leur avenir professionnel. La montée en compétences poussée par les entreprises prend tout son sens. Il s’agit à la fois d’identifier les métiers porteurs et de proposer des plans de formation adaptés, qui aideront à remobiliser les troupes. À l’heure où la question du financement de ces plans est posée, le sujet devrait revenir régulièrement dans l’année à venir. Les collaborateurs seront encouragés à devenir pleinement acteurs de leur carrière, et devront être soutenus par les RH.

À retenir des défis RH de 2023

Les défis RH de 2023 tendent vers une accélération de celles déjà identifiées en 2022. Avec un marché de plus en plus tendu et incertain, l’objectif pour les DRH est d’être sur deux fronts. Le premier, celui du recrutement, le second, celui de la fidélisation. Avec des fonctions au cœur des projets d’entreprise, leurs missions sont toujours plus stratégiques. Ils doivent faire le lien entre les équipes de direction et le terrain. Cette complicité doit être nourrie au quotidien. Elle permet aux entreprises de réussir et de se préparer à l’avenir. Elle encourage également les organisations à faire de la gestion du capital humain un atout pour une performance durable.