[Webinar] Bien recruter : comment repérer et convaincre les meilleurs candidats ?

  • De Maud Faulquier
  • Le 5 mars 2020

Connaître les enjeux et nouvelles tendances pour bien recruter

Le temps où les recruteurs avaient l’ascendant sur les candidats et le marché de l’emploi semble fini. La loi de l’offre et de la demande s’est inversée. Aujourd’hui, pour bien recruter, chaque recruteur se doit d’innover sans cesse, pour se démarquer, à la recherche du meilleur candidat.

L’attractivité des entreprises, la marque employeur et les outils digitaux, utilisés à bon escient, permettent au recruteur de rester compétitif et de bien recruter.

De plus, d’autres tendances occupent aujourd’hui une place fondamentale dans ces nouvelles approches : l’onboarding, l’expérience candidat, le rapport mobilité interne versus recrutement externe, les nouvelles pratiques d’entretiens d’embauche, etc.

Lors de ce webinar, nous irons plus en détail à travers ces nouvelles tendances à connaître pour bien recruter.

Comment bien recruter ?

Participez à notre webinar du 24/03 à 10h pour découvrir les nouvelles approches du recrutement :

  • Quels sont les enjeux actuels du recrutement ?
  • Comment y répondre efficacement et quelles sont les meilleures pratiques ?
  • Les évolutions technologiques de demain et leurs impacts sur le recrutement.

Nos experts Marlène Alimi et Pierre-Amaury Brun vous apporteront leurs conseils et seront là pour répondre à vos questions.

Regardez le webinar du 24 mars en replay :

Replay webinar recrutement

Connaître l’environnement actuel est indispensable pour bien recruter

Découvrir les évolutions du métier de recruteur

Jadis, le métier de recruteur était principalement une démarche administrative : on appelait cela une démarche « transactionnelle ».

Aujourd’hui, ce métier a totalement évolué. En effet, en parallèle des tâches administratives, le recruteur se doit d’adresser le marché des candidats, de façon très différente qu’il avait l’habitude de le faire. Actuellement, la concurrence sur le marché des candidats est rude et cela est particulièrement dû à la mobilité des candidats. Auparavant les collaborateurs restaient plus longtemps dans leur entreprise et n’étaient pas destinés à être mobiles géographiquement.

L’objectif aujourd’hui est de recruter le meilleur talent ! Le recruteur doit ainsi faire connaître son entreprise et son offre et attirer les candidats, valider l’adéquation entre l’offre et le candidat et enfin mener la démarche administrative du recrutement.

Le recrutement est devenu un enjeu crucial car c’est un résultat direct pour l’entreprise, dans la qualité de son organisation et de sa production. En outre, les besoins en recrutement changent, et le rôle du recruteur devient plus stratégique que transactionnel.

Décisions stratégiques et solutions de demain

Pour bien recruter, il faut répondre à plusieurs enjeux. Il est important d’intégrer les notions suivantes pour se faire connaître et attirer les candidats :

  • La notion de marque employeur : celle-ci est la vitrine de l’entreprise, elle commence dès le processus de recrutement du candidat et se poursuit tout au long de sa carrière dans l’entreprise. Effectivement, les collaborateurs sont les meilleurs ambassadeurs de l’entreprise.
  • La notion de marketing de l’offre : elle permet de faire connaître les postes existants et également d’améliorer le parcours candidat durant le process de recrutement.
  • La notion d’empreinte sur les réseaux sociaux : aujourd’hui, tous les candidats vont sur les réseaux sociaux et sur internet de façon plus générale pour se faire une idée de l’entreprise à laquelle ils postulent. Il est donc indispensable d’avoir une vitrine positive de votre entreprise sur les réseaux sociaux.

Ensuite, il est primordial de prendre le temps de valider l’adéquation entre l’offre et le candidat :

  • Faire une pré-sélection et un matching
  • Faire des entretiens dans le cadre de l’évaluation des candidats
  • Tenir compte de l’émergence des soft skills dans votre évaluation

Pour finir, afin de mener administrativement la démarche du recrutement, on utilisera :

  • Des outils de suivi (ATS)
  • L’onboarding
  • Le pilotage de la performance grâce aux KPIs

Bien recruter : les pratiques et usages

Le recrutement peut être interne ou externe. L’enjeu est de rechercher les meilleurs talents et également les « candidats passifs », ce sont ceux qui ne recherchent pas forcément un emploi mais qui sont à l’écoute du marché.

 

L’attractivité 

  • La marque employeur

La marque employeur fait partie de la stratégie de l’entreprise car elle permet de rendre l’organisation attractive pour les futurs salariés mais également de fidéliser les collaborateurs actuels.

Pour développer sa marque employeur, il est conseillé d’avoir une communication claire et attrayante (bien-être au travail, touch attitude…) et de valoriser les métiers. En parallèle, l’entreprise doit travailler sur son marketing digital (charte graphique, charte éthique…).

Avec une forte marque employeur, les collaborateurs deviennent les ambassadeurs de l’entreprise. En effet, ils sont impliqués dans la démarche de communication, par exemple par le biais de témoignages vidéo, en faisant le relai de l’information institutionnelle sur les réseaux sociaux, etc.

De plus, les réseaux sociaux font partie intégrante de la communauté professionnelle. L’utilisation, par exemple, d’un hashtag propre à l’entreprise sur les réseaux sociaux, permet de booster la marque employeur en une forme de communauté.

Bien recruter employé ambassadeur
  • Le marketing de l’offre

L’objectif du marketing de l’offre est de séduire le candidat en créant une annonce efficace. Il faut trouver le ton qui convient pour la cible visée. De plus, l’idéal est d’avoir une offre relativement succincte et claire afin d’en faciliter la compréhension et de recevoir les profils les plus adéquats. La rédaction de l’offre se concentre principalement sur la description de l’entreprise et de l’offre, les missions et les finalités.

Pour bien rédiger vos offres de postes, il existe un certain nombre d’outils, notamment les outils de GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) qui vous permettront de constituer des descriptifs précis de vos besoins. Ensuite, il est possible de mutualiser ces descriptifs en créant des profils de poste, et de personnaliser l’offre selon si elle est diffusée en interne ou externe. Pour le reste du contenu de l’offre, mettez-vous à la place des candidats : qu’aimeriez-vous savoir ? Pensez à intégrer salaire, avantages, qualité de vie au travail, possibilité de télétravail, transparence sur les valeurs de l’entreprise…

Pour bien recruter et mettre en avant leurs offres, les recruteurs doivent aussi s’adapter à la jeune génération et digitaliser leur processus (réseaux sociaux, jobboards, etc.)

Le sourcing

« Le sourcing en recrutement est la recherche, l’identification proactive et l’engagement des talents qui ne seraient jamais devenus candidats si on ne les avait pas contactés. » – L’école du recrutement

Le recrutement actuel ne résulte plus seulement à identifier, parmi les CV reçus, la bonne personne pour un poste spécifique. En effet, le processus de recrutement fait émerger un nouvel axe, le sourcing, qui mélange à la fois l’aspect commercial et marketing. Le sourcing pousse l’entreprise à être proactive dans son recrutement, plutôt que d’attendre de recevoir des candidatures, comme cela se faisait auparavant. Désormais, l’entreprise doit identifier des profils pertinents, créer des viviers de talents, les attirer et communiquer avec eux.

La communication peut se faire, par exemple, par la création d’une page dédiée sur LinkedIn. Sur cette page, l’entreprise publie fréquemment des contenus, de l’actualité. Les recruteurs peuvent aussi prendre contact avec des personnes déjà en poste, en sauvegardant d’anciennes candidatures ou en organisant des événements de networking.

Enfin, la cooptation est une méthode très efficace pour se faire connaître et attirer des candidats. Grâce à la cooptation, le recruteur et le candidat se trouvent plus facilement « en confiance » car ils ont été mis en relation par une connaissance commune (un salarié de l’entreprise).

Le matching

« Il s’agit de tenter d’évaluer quelles sont les capacités d’un candidat à occuper un poste. Au-delà des compétences, ce sont l’environnement, l’histoire, la personnalité, la motivation qui vont être analysés au regard des exigences, des valeurs et de l’ADN de l’entreprise qui recrute. »

La présélection permet en amont de faire un premier tri parmi toutes les candidatures. Le but étant de présenter un nombre restreint de candidats satisfaisant aux exigences du poste afin de faciliter la prise de décision.

Bien recruter CV prévisualisation

Des outils existent pour aider les entreprises dans la lecture et l’évaluation prédictive tels que : Météojob, MonkeyTie, Kudoz, Koru, Pymetrics, Linkedin, etc.

L’objectif est de récupérer les informations des candidats, sous forme de rapport, et de les intégrer dans un SIRH afin de les exploiter. Par ailleurs, certains SIRH proposent la prévisualisation des CV.

Ensuite, l’entreprise va mener des entretiens afin de faire se rencontrer le candidat et le responsable du poste. Lors des entretiens, il est important de renforcer l’analyse cognitive et limiter les jugements de valeurs. Pour cela, privilégier la valorisation des soft skills et les tests comme Ikigai…). Vous pouvez également utiliser des outils de gestion des emplois et des compétences. Ou bien mettre en situation les candidats.

Quels outils pour bien recruter ?

Les outils de suivi (ATS)

Un ATS (ou Applicant Tracking System) est un système offrant la possibilité de suivre toutes les étapes d’un process de recrutement. L’ATS présente de nombreux autres avantages :

  • Une centralisation des processus : faire le lien entre les offres, leur diffusion et les candidatures. Enregistrer les demandes des candidats. Partager les informations avec les intervenants plus rapidement.
  • La signature numérique : signer les promesses d’embauche, les lettres d’engagement et contrats de façon dématérialisée.
  • Onboarding / Chatbot : faire saisir au candidat ses informations personnelles, ou lui permettre de poser ses questions. Interagir avec les candidats et futurs embauchés.
  • KPI : Mesurer la performance du recrutement et identifier les moyens d’optimisation

Les 4 KPIs indispensables d’un ATS sont :

  1. La qualité des candidats recrutés
  2. L’efficacité des canaux de sourcing
  3. La durée du recrutement et le taux de conversion
  4. L’évaluation de l’expérience candidat (RH, management, candidats)

Synthèse des dernières innovations à prendre en compte pour bien recruter

On parle aujourd’hui de recrutement 3.0, voici les dernières innovations dans la gestion du recrutement :

bien recruter innovations