Les grandes tendances RH 2020-2025 (Partie 1)

  • De Lucie Dugua
  • Le 11 janvier 2019

Les grandes tendances RH 2020-2025, quels défis à relever ?

Nous sommes entrés de plein pied dans une période charnière au cours de laquelle rien ne sera plus comme avant : évolutions sociétales, prise de pouvoir des générations Y et Z, défis numériques, protection et valorisation de la DATA, mutations technologiques lourdes avec l’émergence ultra-rapide de l’IA et la banalisation du Cloud, développement du participatif et du collaboratif, nouveaux modes de travail … bref un grand nombre de thématiques qui sont toutes de véritables petites révolutions auxquelles vont être confrontées les entreprises et notamment les Directions des Ressources Humaines.

Décryptage et tour d’horizon des grandes tendances RH à venir.

Un rapport au travail différent

Les générations Y et Z sont en passe de prendre le pouvoir dans les entreprises. Elles n’ont jamais connu le monde sans le numérique et se différencient des générations précédentes dans leur composante sociétale, technologique et économique. Les Millénnials, notamment, qui représenteront 75 % des effectifs en 2025, ont cassé les codes de la représentation au travail que nous avions précédemment : ils souhaitent être rapidement responsabilisés, ont le goût du challenge mais ont besoin de partager les valeurs et la vision de l’entreprise pour s’engager. Ils sont demandeurs d’un feed-back continu, ont besoin d’être valorisés. La frontière entre vie privée et activité professionnelle s’efface pour une recherche d’équilibre unique. En quête permanente de reconnaissance, ils demandent de la flexibilité dans les modalités et horaires de travail, de la transparence des systèmes de rétribution et un cadre de travail ouvert et modulable.

Si les entreprises ne peuvent pas toujours apporter une réponse en totale adéquation actuellement, l’objectif est bien de mettre en place le plus rapidement possible ces nouveaux modes d’organisation libérée.

les millennials

Réussir sa transformation digitale

La fonction RH va devoir participer et, en grande partie conduire la transformation digitale de l’entreprise dans les années qui viennent. Que de chemin parcouru depuis le service « bureau » des années 80/90, le DRH est aujourd’hui le fer de lance de la digitalisation qui touche progressivement tous les process. Attention cependant à ne pas avoir une approche qui va consister à empiler verticalement les outils informatiques sans suffisamment de cohérence. Cette transformation doit se faire en suivant un schéma directeur global et validé sur lequel tous les niveaux de l’entreprise ont été consultés, du collaborateur au manager. Il est indispensable d’être transparent, d’expliquer et de sensibiliser tous les futurs utilisateurs. Pourquoi cet outil, quels sont ses missions, ses objectifs, sa valeur ajoutée pour les collaborateurs, etc… En résumé ne jamais perdre de vue que l’objectif ultime est le développement de l’humain et que les outils ne sont que les leviers qui lui permettent de progresser et de s’accomplir.

transformation-digitale

Protéger ses données

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une cyberattaque ne fasse l’actualité. Qu’il s’agisse de l’attaque de géants économiques ou industriels, de vols de données personnelles ou de cyberattaque comme celle de mai 2017, ce sujet devient stratégique et la cybersécurité n’est plus une option. Elle doit être intégrée dans toutes les stratégies de directions opérationnelles.

Négligence, contraintes économiques, difficultés à migrer un parc important d’ordinateurs sont les trois principales raisons qui expliquent la vulnérabilité des systèmes d’exploitation et qui en font des proies faciles pour les pirates.

L’unes des parades consiste certainement à passer les applications métiers de l’entreprise en Cloud.

Les données sont automatiquement mieux protégées. Les professionnels du SaaS ont fait de la sécurité l’alpha et l’oméga de leur quotidien.
Ils ont bien compris que la protection des données est la préoccupation majeure de leurs clients. Les dernières études du Gartner auprès de décideurs informatiques montrent que, pour une application métier, le critère Sécurité arrive bien avant d’autres notions comme la scalabilité, la facilité de paramétrage ou la complétude fonctionnelle. C’est dire l’importance accordée à la protection des données.

Pour ce qui est des données Personnelles, la RGPD a contribué en 2018 à en renforcer la sécurité et la confidentialité. C’est un sujet que les DRH ne devront pas perdre de vue. Les conséquences de manquements seront de plus en plus pénalisées par les instances de régulation comme la CNIL.

Mettre en œuvre des process de recrutement modernes et intelligents

La transformation technologique, via le digital et les réseaux sociaux a également définitivement investi le champ du Recrutement. Les recruteurs sont entrés de plein pied dans un univers ou les termes de matching numérique, de recrutement social, de twitter ou de jobboard sont devenus leur quotidien. Face au bouleversement actuel hyper rapide des modes de recrutement, tous s’interrogent pour savoir si les process et outils qu’ils utilisent sont adaptés et suffisamment complets.

Il faut repenser le Sourcing, miser sur l’expérience candidat et développer un vrai Marketing RH. Les salariés sont devenus progressivement plus exigeants et ce, en même temps que les carrières sont de moins en moins linéaires dans les entreprises. Ce constat, qui semble paradoxal, s’explique en partie par le fait qu’ils se trouvent bien plus souvent qu’autrefois en situation de recherche d’emploi. Que ces changements d’emplois soient subis ou pas, les salariés sont devenus exigeants et doivent être vus par les employeurs comme des clients. Il ne suffit pas de proposer des rémunérations attractives, des incentives alléchants ou des horizons de carrière qui font rêver : les nouvelles générations doivent adhérer au projet de l’entreprise pour trouver du sens à leur travail et cela commence dès la phase d’embauche.

Elles doivent plus qu’hier développer une politique de recrutement intelligente qui privilégie une vision long terme. Il faut être capable de donner du sens au projet que l’on propose à ses futurs collaborateurs. Même si l’on parle de forum social virtuel, de recrutement mobile ou de marketing RH, quelque chose reste inchangé : nous recrutons des humains à qui il faut donner une vision à long terme de leur engagement professionnel.

processus de recrutement

A suivre… 

Bernard Gauvignon
Associé Cofondateur