Comment tirer profit de la réforme de la formation 2018 ?

  • De Lucie Dugua
  • Le 17 septembre 2018

La reforme de formation 2018 va transformer les relations

La nouvelle réforme de la formation 2018 est une véritable transformation de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Elle va impacter les entreprises à tous les niveaux . Qu’il s’agisse de salariés, départements RH, Business Manager, écosystèmes autour des entreprises, institutions…

Un nombre important de changements présents dans le texte de loi viennent redessiner le décor de la formation professionnelle avec le désir de donner plus d’autonomie aux individus.

N’attendez pas de subir cette réforme, prenez les choses en main ! Apprenez comment tirer profit de cette dernière et élaborez un plan d’action opérationnel afin de développer les performances de vos Talents & d’évoluer dans un rapport gagnant / gagnant !

Webinar spécial réforme de la formation 2018

Pour cela, participez à notre Webinar spécial réforme de la formation, le mercredi 3 octobre 2018 à 9h30.

Vous apprendrez comment :

  • Trouver des nouveaux financements
  • Profiter du CPF pour alléger votre plan
  • Eviter les risques liés au bilan à 6 ans
  • Négocier la nouvelle période de PRO avec votre OPCO

Vous découvrez également comment des outils SIRH peuvent vous aider à gérer la formation en entreprise.

Nos intervenants

Alain-Frédéric Fernandez

Consultant & Expert en Formation & Enseignant (Sorbonne/SciencesPo)

Mickaël Vandepitte

Expert SIRH chez Fœderis

Les enjeux de la réforme de la formation 2018

Premièrement, nous retrouvons un objectif d’AUTONOMIE :

  • CPF rénové : celui-ci est désormais crédité en euros et non plus en heures. De plus, à partir du second semestre 2019, il y aura une mise en place d’une application sur smartphone qui permettra de choisir directement une formation et de procéder au paiement sans aide tierce.
  • Un CPF de transition pour succéder au Congé Individuel de Formation (CIF) supprimé. Aujourd’hui, un salarié pourra demander la prise en charge d’une action de formation destinée à changer de métier ou de profession dans le cadre d’un projet de transition professionnelle. Il pourra donc bénéficier d’un congé spécifique si la formation effectuée se déroule, en partie ou en totalité, sur le temps de travail.
  • Un Conseil en Evolution Professionnel (CEP) soutenu sur tout le territoire grâce à l’élargissement des agences qui s’ouvrira sur de nouveaux opérateurs régionaux. Ce service d’accompagnement des actifs dans leurs projets d’évolution restera gratuit pour tous. d’accompagner et de guider les actifs dans leurs projets d’évolution.
  • Une contribution unique à la formation professionnelle et à l’apprentissage. Le gouvernement va mettre en place plusieurs aides afin de donner envie aux jeunes de s’aventurer dans l’apprentissage avec :
  1. Augmentation de la rémunération des apprentis
  2. Une aide de 500 euros supplémentaire pour passer le permis
  3. Des aides régionales

De plus, la nouvelle loi “Avenir professionnel” va mettre à disposition des moyens pour encourager la mobilité internationale des apprentis et des alternants grâce à une simplification de la procédure et des aides financières.

 

Cette reforme de formation vise les compétences

  • Il renforce l’investissement des entreprises dans le développement des compétences de leurs salariés. L’employeur sera incité à mettre en place un plan de développement des compétences, qui prendra la forme d’un document regroupant l’ensemble des actions de formation retenues pour les salariés.
  • La transformation des OPCA en Opérateurs de compétences (OPCO). L’objectif du Gouvernement est de mettre en place des nouveaux opérateurs au service des besoins en compétences, et de réduire leur nombre.
  • S’appuie davantage sur les branches professionnelles pour construire des Politiques nationale de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

Pour synthétiser, les changements majoritaires portent sur les droits à la formation de chaque individu (CPF). La création d’un régulateur national France Compétences. La réorientation du rôle des OPCA. L’évolution des flux financiers et la régulation du marché par la qualité. Le « Top Départ » de cette réforme se déroulera le 1er janvier 2019 avec l’installation des mécanismes et des acteurs définis dans la loi, ainsi que la publication progressive de multiples décrets et arrêtés pour encadrer son déploiement.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre analyse des nouveaux décrets d’application et leurs impacts