5 innovations de formation et tendances phares de 2022

  • De Bernard Gauvignon
  • Le 9 février 2022

Quelles sont les innovations de formation en 2022 ? Depuis le début de la crise sanitaire, de nouvelles manières de travailler et d’apprendre se développent autour des enjeux du travail hybride. Pour accompagner cette transition, les services RH adaptent leurs offres et modalités de formation. Quelles sont les tendances à noter pour 2022 ? Quelles thématiques et approches d’apprentissage se démarquent ? Notre analyse en 5 axes.

Soft-skills & leadership, les innovations de formation pour gérer les changements futurs

Les nouvelles organisations du travail autour de la flexibilité transforment le quotidien des salariés. Pour gérer les changements organisationnels, la formation continue joue un rôle clé. Particulièrement, l’avènement du travail collaboratif, le besoin d’innovation et le développement du télétravail nécessitent le développement des compétences comportementales et sociales.

Certaines soft skills, révélées par Martin Yates, auteur du bestseller sur l’emploi Knock’em Dead, prennent aujourd’hui tout leur sens. Il s’agit de valoriser auprès des salariés la communication, la pensée critique, la gestion du temps, le travail en équipe ou la créativité. L’auteur recommande aussi le développement du leadership. Selon le baromètre de l’emploi de ManpowerGroup, 59% des employeurs sont prêts à investir dans ce type de formation !  C’est, effectivement, une compétence complexe qui se renouvelle autour des enjeux suivants : offrir davantage d’écoute, faire preuve d’empathie, donner un feedback régulier ou encore maintenir la cohésion.

Le but ? Renouer avec l’engagement interne grâce à la responsabilisation et l’autonomie des équipes plus dispersées et hybrides.

Les outils d’innovation de formation pour contenir la “grande démission”

Depuis le début de la pandémie, des millions d’Américains démissionnent de leur emploi. Un nouveau record a été atteint en novembre dernier, avec 4,5 millions de concernés.

Cette tendance commence à gagner l’Europe avec une augmentation des mobilités externes entraînant des départs successifs dans les équipes. La direction de l’Animation de la recherche, des études et des statistiques* a en effet constaté « un niveau élevé de démissions de CDI » à la mi-2021. Or, pour certains postes stratégiques ou des secteurs spécifiques, il est crucial de limiter cette désertion.

Quels sont les outils existants ou les modalités à réinventer qui valorisent le parcours des collaborateurs et boostent leur employabilité ?

D’abord, la VAE* (Validation des Acquis de l’Expérience). Elle est le moyen d’obtenir une reconnaissance officielle de compétences et d’accéder à une qualification pour faciliter l’évolution professionnelle. À la clé ? Un diplôme, un titre professionnel ou un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP).

La certification en entreprise permet d’ailleurs aux personnes de déboucher sur la validation totale ou partielle de blocs de compétences. Encore plus attractifs, certaines entreprises proposent même des cursus diplômants grâce à des partenariats avec de grandes écoles ou universités.

Il existe différents formats : la co-création de formations diplômantes avec un partenaire académique comme l’École des ventes Renault Trucks avec l’EM Lyon. Ou encore, les écoles internes (campus, université…) qui répondent au besoin de développement des compétences métiers ou au transfert des savoir-faire spécifiques. Par exemple, l’École by Capgemini est un programme de développement des compétences internes. Chacune de ses filières est élaborée en partenariat avec des écoles de renom et des partenaires technologiques leaders du marché (Essec, Salesforce…).

Digitalisation : répondre aux enjeux d’optimisation et d’accessibilité

les innovations formation

L’explosion du travail distanciel oblige les entreprises à transformer l’ensemble des processus en lien avec la formation. En novembre 2021, environ 25 % des salariés pratiquaient régulièrement le télétravail, selon les chiffres de la Dares. Pour 70% des entreprises, la Covid a été un déclencheur ou un accélérateur des projets digitaux de formation*.

Les enjeux de cette transformation ? Le recueil des besoins, les modalités de diffusion et le pilotage. Or, encore aujourd’hui, dans la plupart des entreprises, les grandes étapes de la gestion de la formation sont menées de manière « artisanale ». Les SIRH facilitent la prise en charge de ces actions consommatrices de temps. Ils offrent aux équipes RH la latitude pour se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Quant à la diffusion de la formation, autre point névralgique, le développement des compétences doit être plus accessible. Selon la même enquête, 56 % des entreprises estiment que le digital est le dispositif de formation le plus efficace !

Les modalités telles que les portails de formation et les nouveaux formats sont à prioriser pour 2022. Quels sont-ils ?

  • Le microlearning (une modalité de formation en séquence courte de 30 secondes à 3 minutes, utilisant texte, images et sons),
  • Le podcast (67% des salariés de grandes entreprises ont déjà utilisé ce type de contenu pour se former*),
  • Les masterclass en ligne.

Ces MOOCs raccourcis (deux heures environ) ont connu un vrai essor pendant les confinements. Ils sont menés par des experts qui partagent leurs connaissances sur des points précis.

“Social learning”, la formation entre pairs en faveur d’un partage organique du savoir

La pandémie a entraîné une explosion du travail et des outils collaboratifs. Leur utilisation a augmenté de 44% depuis 2019* conduisant de nombreuses entreprises à repenser la configuration de leurs écosystèmes internes. Il en découle de nouvelles manières d’interagir mais aussi d’apprendre via l’apprentissage social. Déjà dans les années 70, la théorie d’Albert Bandura défendait la force de l’observation et de l’imitation des comportements, des attitudes et des émotions dans l’apprentissage. Au sein de l’entreprise, l’organisation de la formation s’organise autour de communautés métiers, de collectifs apprenants ou de pôles de compétences, toutes interdépendantes. Les salariés apprennent des uns des autres en référence à l’entreprise apprenante qui véhicule une culture de la formation en “open source”. Cette approche s’infuse via des modalités variées comme le co-développement, les ateliers participatifs (en live ou distanciels), les conférences ou encore les hackathons.

innovations de formation

L’apprentissage immersif, l’arrivée du "metaverse" dans l’univers de la formation

Vers la formation augmentée en 2022 ? Cela se rapproche en tous les cas, depuis l’annonce de Mark Zuckerberg sur l’arrivée du “métavers” au Facebook Connect en novembre 2021 ! Méta (Facebook) se propose de réinventer l’environnement de travail et formatif. Cet univers multidimensionnel permet à des individus de retrouver d’autres personnes dans des espaces virtuels. Cela facilite l’exploration et les interactions avec des personnes aussi bien qu’avec des lieux qui se trouvent ailleurs, dans un autre espace physique. Cette innovation vient renforcer les opportunités d’échanges, tout en transformant les méthodes d’apprentissage. En effet, la formation immersive facilite l’apprentissage en proposant des environnements simulés pour l’exploration, la découverte et la pratique. Un boulevard s’ouvre pour apprendre autrement et, peut-être, plus efficacement ?  C’est ce qu’affirme une étude PwC* : l’apprenant immersif est jusqu’à 4 fois plus concentré que son homologue en e-learning (1,5 fois plus que celui qui suit une formation classique) avec, à la clé, un meilleur engagement et surtout une meilleure mémorisation.

Quelques-unes des sources citées dans cet article (indiquées par une étoile *) :

  • Dares : Mi-2021, « Un niveau élevé de démissions de CDI en lien notamment avec la décrue de l’activité partielle »
  • Service Public, le site officiel de l’administration française, « Validation des acquis de l’expérience (VAE) »
  • Enquête Covid et digitalisation de la formation, décembre 2021, MyRHline
  • Enquête sur la formation Edflex, 2021
  • Étude Gartner, 2021