[Webinar] Comment réussir l’intégration d’un nouveau collaborateur ?

  • De Dan Jayes
  • Le 25 mai 2021

L'intégration d'un nouveau salarié : les étapes clés

L’intégration d’un nouveau collaborateur est une étape déterminante dans le processus de recrutement. C’est le moment de vérité pour votre nouveau talent ainsi que pour le recruteur. Ayant passé autant de temps et d’énergie pour séduire et convaincre le nouveau collaborateur de s’engager, il ne faudra surtout pas rater le process d’intégration. Malgré les enjeux évidents, par manque de temps ou méthodologie, la phase onboarding ou intégration d’un nouveau collègue est souvent négligée.

Pourtant, l’intégration est si critique pour embarquer votre nouveau talent dans une aventure commune et une prise de poste efficace. Quelles sont les bonnes pratiques pour une intégration réussie ? Quel est le rôle du manager et de l’équipe RH ? Quelles actions concrètes mettre en place ?

 

Participez gratuitement à notre webinar du 22 juin à 10h pour découvrir :

  • Comment réussir votre processus d’intégration (même à distance)
  • Comment optimiser l’ensemble des étapes (pré-boarding, arrivée, suivi et mobilité interne)
  • Comment le digital peut vous accompagner !

Regardez le webinar en replay :

Replay webinar onboarding

L’importance d’une bonne intégration

L’onboarding est un terme anglais qui est de plus en plus utilisé en France. On peut le traduire par « embarquement ». L’objectif étant de réussir l’intégration de votre nouveau collaborateur de la meilleure façon possible. Il doit trouver sa place au sein de votre entreprise et s’y sentir bien pour collaborer avec vous le plus longtemps possible. Pourquoi l’intégration est-elle devenue si critique ?

le processus d'intégration

Plusieurs études démontrent que si l’intégration d’un nouveau collaborateur ne se passe pas bien, ce dernier risque de quitter rapidement l’entreprise. D’après une étude réalisée en 2014 par Deloitte, « 4% des nouveaux collaborateurs quittent leur poste après une première journée désastreuse ». À l’inverse, une bonne intégration d’un nouveau salarié fidélise davantage les collaborateurs. En effet, un bon onboarding motive un nouveau talent à rester chez vous. Par conséquent, il sera plus investi et plus efficace dès ses premiers jours en entreprise. Il est donc important que l’intégration d’un nouveau talent soit correctement préparée et anticipée.

Mais attention ! L’intégration ne se réalise pas de la même manière pour tous les collaborateurs. Il est nécessaire de prendre en compte les besoins de chacun selon leur métier. Il s’agit de personnaliser au mieux le processus pour s’adapter à chaque talent.

Quels sont les principaux objectifs d’un processus d’intégration ?

intégrationLa mise en place d’un processus d’intégration a pour objectif de faire naître chez votre nouveau collaborateur un sentiment d’appartenance à l’entreprise. Si le salarié s’identifie à vos valeurs et à votre culture d’entreprise, il se sentira bien et n’aura pas le désir de partir. De même, s’il se sent socialement accepté par les membres de l’entreprise, cela renforcera son sentiment d’appartenance, et par conséquent son engagement dans son travail et sa productivité. Cela est d’autant plus vrai pour les nouvelles générations qui ne travaillent plus pour un salaire, mais pour des valeurs.

Anticipé le processus d’intégration a également pour objectif de permettre au nouveau collaborateur d’être productif plus rapidement. En effet, s’il a accès à toutes les ressources nécessaires pour commencer à travailler dès son arrivée dans l’entreprise, il pourra plus rapidement commencer ses missions.

Enfin le dernier objectif d’une intégration réussie est de ne pas perdre de temps et d’argent. En effet, un mauvais recrutement coûte très cher entre le temps passé pour les entretiens, les infrastructures, l’onboarding, les formations… Il faut donc essayer de détecter dès l’entretien si le candidat est en adéquation avec l’entreprise ou non. Puis, il faudra réserver un bon accueil au nouveau collaborateur pour lui donner l’envie de rester dans votre entreprise.

Quelles sont les 3 étapes clés de l’intégration ?

La première étape de l’intégration est le « pré-boarding ». Cette étape se passe avant l’arrivée du collaborateur. Dans un premier temps, définissez un plan d’intégration avec le manager de votre nouveau collaborateur. Préparez son contrat de travail, organisez sa première journée, fournissez les outils nécessaires à son poste de travail… Vous devez anticiper tout ce qui va permettre au salarié d’être rapidement autonome au sein de l’entreprise. Dans un deuxième temps, vous pouvez contacter le nouveau collaborateur. Vous pouvez lui donner de la visibilité sur son intégration, lui transmettre tous les documents dont il aura besoin, lui proposer de compléter son dossier ou encore lui transmettre du contenu pour qu’il découvre l’entreprise en amont. Cette première étape ne doit pas être négligée. Il faut anticiper l’arrivée de votre nouveau collaborateur pour que son premier jour se passe au mieux et qu’il se sente bien dans l’entreprise.

La deuxième étape de l’intégration se passe le jour de l’arrivée de votre nouveau collaborateur. 4 actions incontournables sont à mettre en place :

  • Réserver un accueil collectif au nouveau talent pour qu’il rencontre l’ensemble de l’équipe et qu’il se sente entouré ;
  • Définir un mentor/parrain qui sera disponible pour l’aider, le soutenir en cas de besoin ;
  • Fournir un planning des premières semaines pour qu’il ait une vision complète de ce qui l’attend, et par conséquent, réduire son stress ;
  • L’équiper des outils nécessaires à son poste de travail.

La troisième et dernière étape de l’intégration est le suivi du nouveau collaborateur. Avant la fin de la période d’essai, il est nécessaire de suivre la formation et le développement des compétences du nouveau collaborateur. Cela permet de s’assurer que ce dernier correspond bien aux attentes de l’entreprise. Pour cela, il est important de faire des points réguliers avec le manager ou le mentor/parrain durant la période d’essai. Après cette période, un entretien de fin de période d’essai avec questionnaire d’étonnement et retour sur l’intégration est primordial.

 

processus intégration

Que doit-on retenir du processus d’intégration ?

Le processus d’intégration est bénéfique à l’entreprise dans sa globalité. Pour les RH, une bonne intégration assure un recrutement efficace, car le collaborateur n’aura pas envie de quitter l’entreprise. Ainsi, cela évite une perte de temps et d’argent. Pour le collaborateur, une bonne intégration lui permettra de se sentir bien dans son environnement de travail et sera donc davantage motivé. Enfin, une intégration réussie est avantageuse pour l’équipe qui accueille le nouveau collaborateur, car elle bénéficiera d’une nouvelle recrue qui sera rapidement efficace et productive.

Pour qu’un onboarding soit réussi, il doit être préparé bien avant l’arrivée du collaborateur. De nombreuse actions doivent être mises en place en amont pour le jour J se déroule dans les meilleures conditions. Ces actions doivent être préparées aussi bien par les RH que par les managers. En effet, les RH ne peuvent pas piloter seul l’intégration des nouveaux collaborateurs. Il est donc primordial de sensibiliser les managers à l’importance de leur rôle dans l’intégration.

l'intégrationPour aider dans la structuration et dans le suivi des intégrations, il existe des outils spécifiques de gestion des talents. Envoyer des emails à toutes les personnes concernées par l’onborading d’un nouveau collaborateur pour organiser son arrivé est une tâche fastidieuse. Un outil automatisé facilite grandement cette tâche, surtout pour les entreprises de grande taille qui recrutent beaucoup.

Enfin, il est important de garder en tête qu’une intégration ne s’arrête pas au premier jour du nouveau collaborateur. Les étapes de vérifications avant la fin de la période d’essai pour s’assurer que le nouveau talent correspond bien aux attentes de l’entreprise sont tout aussi importantes que la préparation du processus de « pré-intégration ». De même, les questionnaires d’étonnement et les retours sur l’intégration que vont vous faire les nouveaux talents sont importants. Ils vont permettre à l’entreprise d’améliorer si nécessaire le processus d’intégration.

 1