QVT : les entreprises doivent prendre le sujet à bras le corps

  • De Bernard Gauvignon
  • Le 23 juillet 2019

Parler de Qualité de Vie au Travail : une blague il n’y a encore pas si longtemps. Notre histoire, marquée par des siècles de culture philosophique depuis les Lumières, nous amène souvent à la confusion entre la notion de bonheur et de bien-être. Oublions le terme de bonheur et restons-en au bien-être. « La Qualité de Vie au Travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus lorsque les organisations se transforment ». Cette définition de l’ANACT (l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) résume bien la notion de QVT. Le bien-être au travail oui, mais en relation étroite avec les besoins de qualité de service et de performance de l’entreprise.

La Qualité de Vie au Travail (QVT) : explications

Attention, d’abord il faut bien différencier ce qui fait partie des facilités pratiques de vie qu’une entreprise peut offrir à ses collaborateurs de ce qui est véritablement Qualité de Vie au Travail.  Le focus est ainsi plutôt sur la notion de l’expérience collaborateur. Bénéficier de services comme le recours à un service de conciergerie, à une salle de sport ou disposer d’une salle à café, de poufs régressifs ou d’un babyfoot en libre-service restent simplement des optimisations du cadre de travail. Certes, ce sont de bonnes idées et des concepts intéressants pour faciliter et améliorer l’équilibre vie privée / vie professionnelle mais la notion de Qualité de Vie au Travail (QVT) va bien plus loin qu’une simple boîte à outils.

Avec la QVT, nous abordons des valeurs et des concepts plus immatériels et souvent impalpables qui touchent au sens du travail et à la perception qu’ont les salariés de leurs missions dans l’entreprise. Il s’agit d’un ensemble bien plus vaste qui va être en relation avec de multiples facteurs : ce peut être le niveau de protection sociale et complémentaire des salariés, les procédures de formation, l’organisation au travail, le management, les process liés aux passerelles et à la mobilité professionnelle dans l’entreprise, les relations avec les autres, le climat social, l’égalité professionnelle, l’autonomie, le développement personnel, etc.

Ceci est d’autant plus prégnant chez les jeunes générations qui décident de candidater et d’intégrer un poste non plus simplement en fonction d’un package rémunération, fût-il hyper attractif, mais en fonction de bien d’autres critères beaucoup plus impalpables : la réputation de l’entreprise, son agilité, sa capacité à rendre les collaborateurs autonomes. Ils ont besoin d’être reconnus, écoutés et valorisés.

Les enjeux de la Qualité de Vie au Travail

L’ANACT  effectue dans ce domaine un travail remarquable en mettant en avant études et retours d’expériences. Ces démarches permettent aussi bien aux salariés qu’aux entreprises de mettre en œuvre des méthodologies et des outils testés et validés dans d’autres contextes.
L’ANACT identifie trois types d’enjeux à appréhender dans le cadre d’une QVT :

  • Enjeux liés au marché du travail

Il s’agit là de mettre en œuvre des politiques visant à développer l’employabilité des salariés, à pousser à la mise en place de politiques Ressources Humaines articulées autour du développement et gestion des compétences, de plans de formation volontaristes ou de la formalisation de process d’innovation. Tout ceci dans une logique permettant aux salariés de s’adapter à un marché du travail qui change bien plus vite qu’il y a quelques décennies en privilégiant, bien sûr, l’adaptation permanente à la révolution des technologies digitales en cours.

  • Enjeux sociétaux

Egalité homme/femme, prise en compte de la diversité mais aussi les volets équilibre des temps de vie privée/vie professionnelle dans un contexte qui doit accompagner les changements de société (mobilité, prise en compte du travail des personnes handicapées, télétravail, etc.)

  • Enjeux liés au travail et à son contenu

La responsabilisation, l’autonomie, l’organisation et le management. Tout ce qui donne du sens et qui peut être en lien avec la santé, l’objectif n’étant pas simplement de satisfaire les collaborateurs mais au-delà, de faire en sorte qu’ils soient engagés et impliqués.

enjeux-QVT

Comme tous les projets stratégiques d’entreprise, ne pas oublier qu’il est indispensable que la Direction et le Management soient en permanence les pivots d’un projet QVT.

Les premières solutions informatiques QVT ont d’ailleurs fait leur apparition : quelques plateformes digitales innovantes (Wittyfit ou Octomine) permettent de construire, de suivre et de participer à des actions visant à l’amélioration de la QVT.

Ce n’est que le début d’un marché émergent.