Attractivité et Gestion des Talents en Europe

  • Posted by Foederis
  • On 13 mai 2016

ECONOMIE EN BERNE CARACTÉRISÉE

PAR UNE CROISSANCE INSUFFISANTE

GESTION DES TALENTS : ECONOMIE EN BERNE CARACTÉRISÉE PAR UNE CROISSANCE INSUFFISANTE, POPULATION TÉTANISÉE PAR LA MONDIALISATION QUI REDISTRIBUE LES CARTES, SENTIMENT DE DÉCLASSEMENT ET REPLI SUR SOI, RIGIDITÉ EN MATIÈRE DE CODE DU TRAVAIL, NOUVELLES GÉNÉRATIONS QUI DÉVELOPPENT UN RAPPORT AU TRAVAIL EN RUPTURE AVEC LEURS AINÉS… MÊME SI LA SITUATION DIFFÈRE TRÈS SENSIBLEMENT D’UN PAYS À L’AUTRE, TOUT CELA NE MILITE PAS FORCÉMENT POUR UNE GRANDE ATTRACTIVITÉ DES TALENTS DANS LES PAYS DE L’UNION EUROPÉENNE.

Le monde du travail dans nos pays va être de plus en plus marqué par de nouvelles règles en totale rupture avec ce que nous avons connu jusqu’alors.

L’exigence de productivité et l’obligation de compétitivité contraignent les entreprises et les Directions des Ressources Humaines à revoir leurs méthodes de gestion des Talents et de recrutement... tout en n’oubliant pas de proposer à leurs collaborateurs des perspectives en adéquation avec leurs aspirations. L’objectif doit être de trouver le bon point d’équilibre pour répondre à cette nouvelle donne, à savoir : développer la compétitivité et privilégier la performance collective de l’entreprise tout en étant capable de donner du sens au projet que l’on présente à ses collaborateurs. Les nouvelles générations doivent percevoir concrètement la nature et le sens de leur travail pour adhérer au projet de l’entreprise bien plus que les aspects liés à la rémunération ou aux perspectives de carrière.
 C’est le point d’inflexion qui permettra, à terme, de restaurer une relation de confiance entre salariés et entreprises mise à mal depuis de nombreuses années.

Cette mise en perspective est vraie pour tous les pays européens même si la situation est différente d’un pays à l’autre. En effet, tous ne sont pas logés à la même enseigne.

En matière de réglementation, certains ont fait l’effort de réformer et d’adapter leurs marchés de l’emploi comme le Royaume uni, l’Allemagne ou les pays scandinaves, d’autres comme la France ou l’Italie restent à la traine et rechignent à s’adapter. Il faut savoir que ces derniers y viendront, de gré ou de force. Sur le plan de la formation initiale, il y a un fossé entre la politique d’excellence mise en œuvre par les pays du Nord (sur le modèle américain) qui investissent énormément dans le domaine universitaire et éducatif, à l’inverse des pays du sud qui ont plutôt tendance à réduire leur dépenses et à négliger l’enseignement supérieur dans une logique de réduction globale des dépenses en oubliant que nous formons aujourd’hui les ingénieurs et les talents de demain.

Bernard GAUVIGNON
Directeur Associé

3 Solutions Foederis

pour accompagner les entreprises européennes

Editeurs de solution digitale de gestion des Talents, nous apportons notre petite pierre à l’édifice en proposant aux entreprises européennes les outils qui les aideront à prendre les bonnes orientations et à être le plus agile possible dans ce monde en perpétuel mouvement. Il s’agit :
– de solutions logicielles permettant de dématérialiser et de décentraliser tous les processus afin que chaque collaborateur puisse exprimer et faire remonter toutes ses attentes
– de fonctions de Business Intelligence permettant un pilotage au cordeau via des ratios et des tableaux de bord personnalisés
– de fonctions RH totalement interactives avec les réseaux et les médias sociaux

 

0 Comments