Logiciel de gestion RH, la presse parle de FOEDERIS

  • Posted by Foederis
  • On 20 octobre 2016

L’éditeur de logiciel de gestion RH réunissait

le 14 juin à Paris sa convention clients bi- annuelle

Les interventions furent centrées sur les problématiques actuelles des services de gestion RH de toutes tailles d’entreprises. L’occasion pour nous d’enrichir nos connaissances et par voie de conséquence les vôtres en la matière.

Il évoqua en particulier le CPF, compte personnel de formation, qui s’est substitué au DIF. « Le CPF représente un vrai changement de société, ose-t-il, car désormais les salariés deviennent acteurs de leur plan de formation personnel». Si l’entreprise peut accompagner le collaborateur dans son projet, le coaching viendra essentiellement du CEP (conseiller en évaluation professionnelle), issu des rangs de l’Apec, de Pole Emploi, des Foncegif ou encore des missions locales. 

Le CEP est le chaînon manquant de la formation professionnelle, synthétise Alain-Frédéric Fernandez, car auparavant on demandait aux salariés de se former, mais on ne savait pas dans quel but précis, à l’avenir on ne formera que ceux qui ont un projet ». S’il reconnaît que le CPF est une bonne idée, tout en regrettant que l’on ait arrêté un peu tôt le DIF(1), qui portait à peine ses fruits, Alain-Frédéric Fernandez constate que pour le moment, le CPF ne fait pas recette.

A peine 3 millions d’inscrits à ce jour, parmi 23 millions de salariés. Il semble que beaucoup ignorent qu’il faut s’enregistrer auprès de la Caisse de Dépôts, pour ouvrir un compte et cumuler ses heures.
3 millions d’inscrits, 302 000 formations financées et validées à ce jour… dont 80% destinées à l’apprentissage de l’anglais !

Du coup, les caisses des OPCA sont pleines et l’on peut en profiter en ce moment pour financer des formations, au-delà du quota d’heures cumulé. La formation peut évidemment aussi s’effectuer en interne à l’initiative de l’entreprise. Notez qu’un contrôle plus étroit des OPCA est prévu à cet égard, lorsque bien sûr ces dernières participent au financement.

La GPEC évolue

La presse en parle

Une réforme succède à l’autre dans le domaine des RH comme dans bien des domaines. Cela fait le bonheur des experts et des spécialistes. Alain-Frédéric Fernandez, expert en ingénierie de la formation, actif auprès de la Sorbonne et de Sciences Po, en fait partie.

Eric Lhomme voit la GPEC devenue

" le schéma directeur de la formation, et un outil pour éviter les poches d’employabilité "

Pour faire simple, et en résumant en substance, Eric Lhomme voit la GPEC devenue « le schéma directeur de la formation, et un outil pour éviter les poches d’employabilité » en prévention de beaucoup de PSE(2). Une analyse
précise permettra, bien sûr de former les salariés qui ont vocation à rester dans leur division, mais surtout orienter ceux qui ne l’ont pas, par suite d’une évolution du métier, de la stratégie de l’entreprise… vers un autre département de l’entreprise, voire une mobilité extérieure.

Des congés mobilité peuvent ainsi être mis en place. Tout cela en anticipant au maximum le futur. Cela suppose évidemment une bonne coordination avec d’autres acteurs du bassin d’emplois. L’employeur y gagne, estime Eric Lhomme, une meilleure image de marque, des collaborateurs plus motivés et il évite, de la sorte, le choc de bien des PSE.

Cette logique du GPEC(3), même s’il porte un autre nom, on la retrouve dans le groupe Assystem, dont les évolutions métier et la variété des secteurs auxquels il prend part, nécessitent des reconversions rapides, souvent en interne d’ailleurs.

Eric Lhomme

directeur du pôle performance RH de Altedia

Eric Lhomme, directeur du pôle performance RH de Altedia, vient ensuite évoquer « les paradigmes actuels de la GPEC, dont l’orientation a été sensiblement modifiée par l’ANI de 2013 sur la sécurisation de l’emploi».

le groupe a décidé d’implémenter

deux modules de Foederis - logiciel de gestion RH

Aujourd’hui la filière nucléaire faiblit, et celle de l’automobile monte parallèlement en puissance.

Afin de suivre au mieux les processus de formation et la GPEC, le groupe a décidé d’implémenter deux modules de gestion RH, concernant deux problématiques. Le déploiement devrait s’effectuer à terme dans tous les pays – nombreux – où est implanté ce groupe d’ingénierie industriel diversifié.

Actuellement, Foederis est déployé en France, en Belgique et au Luxembourg (6500 personnes en tout).
Eric Devingt évoque « un déploiement réussi » grâce à une communication efficace et à une hotline active. 70% des collaborateurs concernés ont déjà utilisé les fonctionnalités proposées.

Eric Devingt

directeur technique énergies et infrastructures

Eric Devingt, directeur technique énergies et infrastructures, cite à l’appui l’exemple de 300 techniciens transférés en 2010 du pôle automobile, alors en chute, à un autre secteur.

Foederis : objectif

20 millions d’euros pour le logiciel de gestion RH

Le moment pour nous de faire un aparté sur la société Foederis expert en gestion RH. Estelle Peltier insiste tout d’abord sur le caractère indépendant de l’entreprise dont elle est PDG et principale actionnaire.

Née en 1998, Foederis compte aujourd’hui 70 collaborateurs et réalisera au 30 juin 2016 environ 7,3 millions d’euros de CA.
Son périmètre fonctionnel s’est progressivement élargi, couvrant « en direct » aujourd’hui la formation, la GPEC, les effectifs et les entretiens annuels.

Elle vise un CA de 20 millions d’euros à l’horizon 2020, misant à cet effet sur deux leviers. D’une part le développement à l’international, déjà actif en Belgique et au Luxembourg.

D’autre part, une cible de clientèle plus large, incluant depuis deux ans les PME-PMI de moins de 400 salariés. Quant au mode d’acquisition, Foederis et la plupart de ses clients privilégient le mode Saas pour leur gestion RH.

Estelle PELTIER

PDG de FOEDERIS

« Nous proposons une solution de gestion des talents complète » se réjouit Estelle Peltier. Des partenariats ont été menés avec d’autres acteurs, dans des domaines complémentaires comme la gestion des temps.

Des entreprises de tous secteurs

Les entreprises ou structures rencontrées au hasard de nos contacts de tailles diverses, lors de cette convention, rendent bien compte de l’élargissement du spectre d’action de l’éditeur rhône-alpin, parmi les leaders de son marché en France. Nous nous sommes ainsi entretenus avec les représentants de deux structures liées au monde agricole.Tout d’abord Evolution, grosse coopérative de l’ouest de la France, spécialisée dans les techniques d’insémination animale. Après une fusion à plusieurs, la dimension du nouvel ensemble – 1200 salariés – amena les dirigeants à décider de mettre en place des solutions logicielles RH en matière de recrutement et de formation.Foederis fut choisi et implémenté à partir de 2013.

Dans le monde agricole et viticole

Dans le monde agricole et viticole toujours, CDER est une association proposant des solutions de gestion et de comptabilité dans ce milieu.

CDER est actif dans la Marne, là où se trouve son berceau (à Chalons), au cœur de la Champagne mais aussi dans l’Aube, la Côte d’Or et la Seine-et-Marne. CDER compte 12 000 adhérents, majoritairement des agriculteurs et viticulteurs, mais aussi pour un tiers des artisans et des commerçants.

« L’évolution rapide de notre métier nécessite des remises à niveau fréquentes »constate son DRH, Julien Tanghe. « Dès lors, un outil de gestion dans ce domaine est indispensable ». Il se trouve que l’éditeur qui fournissait l’association a cessé il y a deux ans de déployer une solution en matière de formation. CDER devait trouver un autre fournisseur.

« L’évolution rapide de notre métier nécessite des remises à niveau fréquentes », constate son DRH, Julien Tanghe. « Dès lors, un outil de gestion dans ce domaine est indispensable ». Il se trouve que l’éditeur qui fournissait l’association a cessé il y a deux ans de déployer une solution en matière de formation. CDER devait trouver un autre fournisseur.

Foederis fut choisi, tout d’abord pour son module formation, puis, depuis 2016, pour celui consacré aux entretiens annuels, traités auparavant « sur papier ». La « souplesse » de l’outil, ainsi que ses passerelles permettant des interfaces avec d’autres solutions fut un élément déterminant du choix, rapporte-t-il en substance.

« Nous ne voulions pas nous faire imposer des choix», pose Julien Tanghe. Un autre critère, d’ordre subjectif, a sans doute également joué en faveur de Foederis, son indépendance face à l’autre indépendant qu’est CDER.

Pasteur Mutualité est une mutuelle assurant

les risques personnels et professionnels des médecins

Pasteur Mutualité est une mutuelle assurant les risques personnels et professionnels des médecins. Elle « fabrique » elle-même des produits pour la partie IARD. Pasteur Mutualité s’est rapprochée récemment de la Mutuelle du Médecin. Elle compte un peu moins de 500 collaborateurs, dont 150 consultants, qui sont sur le terrain. « En matière de RH, nous ne comptions jusqu’à cette année que deux solutions de gestion de la paie et du temps ».

En 2016, Pasteur Mutualité informatise les autres secteurs de la RH : formation, entretiens, recrutement, GPEC et jusqu’aux notes de frais. Avant d’opter pour Foederis, Patrick Darin, responsable de projet MOA* (pôle innovation et stratégie), explique que sa mutuelle a consulté 20 sociétés. Celles qui voulaient imposer leur paye furent écartées. Sept propositions furent regardées de plus près, avant d’en arriver à une discussion approfondie avec trois d’entre elles. Deux acceptèrent la demande de Pasteur Mutualité de mettre à disposition une plate-forme pour tester le produit.   « Le retour des utilisateurs ainsi que celui d’autres clients de Foederis nous ont convaincus de choisir sa solution, poursuit Patrick Darin. La taille de l’éditeur lyonnais, sa réactivité, sa proximité ont fait le reste…

« A l’état d’avancement du projet, nous ne regrettons pas notre choix », conclut Patrick Darin.

Groupe mutualiste d’assurances administré depuis plus de 150 ans « par et pour des professionnels de santé », Groupe Pasteur Mutualité s’engage aux côtés de ses 130 000 adhérents, « dès le début de leurs études, pour leur apporter des solutions en parfaite adéquation avec leurs vies professionnelle et privée ». Le Groupe inscrit « l’innovation et la solidarité au cœur de son projet de développement ».

Solder le DIF

Les salariés peuvent toutefois solder leur DIF jusqu’à 2020.

Plan social

Plan social pour l’emploi

Gestion prévisionnelle

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Maîtrise d’ouvrage

Maîtrise d’ouvrage d’un projet informatique

Logiciel de gestion RH - Vous désirez connaître notre solution

Contactez-nous
 1

0 Comments