Gestion des Talents, les nouveaux paradigmes

  • Posted by Foederis
  • On 7 avril 2016

L’éditeur lyonnais Foederis réunissait

le 14 juin à Paris sa convention clients bi- annuelle

Socrate faisait accoucher les esprits en amenant ses interlocuteurs à découvrir par eux mêmes que ce qu’ils pensaient connaître leur était en fait inconnu, et qu’à l’inverse ils détenaient des savoirs sans en avoir conscience.

A l’instar du fameux philosophe grec qui affirmait, à travers la Maïeutique, que chacun porte en soi des savoirs sans qu’il en ait forcément conscience, les entreprises doivent aujourd’hui réfléchir sur les leviers qui vont permettre à leurs collaborateurs de découvrir et d’exploiter des talentsqu’ils ignorent détenir.

Trop de recruteurs calquent uniquement, encore aujourd’hui, la recherche de collaborateurs sur des adéquations de base comme :

Les compétences détenues par ce candidat matchent-t-elles suffisamment bien avec les compétences requises par le poste en question ?

Son parcours de formation initiale et ses expériences professionnelles antérieures correspondent-elles à ce qui est demandé pour cette mission ?

Bien sûr, il faudra toujours prendre en compte et analyser ces éléments mais l’important est de ne pas être uniquement obnubilé par ces données de base qui peuvent souvent ne donner qu’une vision partielle du profil d’un individu. Chacun d’entre nous possède des talents qu’il n’exploite pas et dont il n’a pas toujours conscience. Combien de fois ne vous êtes vous pas dit en regardant évoluer un salarié : « tiens, untel possède de vraies qualités d’entrepreneur » ou bien : « Ce collaborateur a vraiment un sens du collectif hors du commun ! » Découvrir le potentiel des autres est chose bien plus aisée que d’identifier ses propres talents : une maxime à méditer pour tout manager.

L’une des missions de l’entreprise est d’aider

ses collaborateurs à se découvrir des talents

C’est de la responsabilité et c’est l’une des missions de l’entreprise que d’aider ses collaborateurs à se découvrir des talents et des appétences jusqu’alors inexploités. Il faut les amener à s’épanouir dans des postes auxquels ils n’auraient jamais pensé auparavant et pour lesquels ils n’ont pas été formés. Faire d’un ingénieur très orienté technique un commercial hors pair ou amener un diplômé d’une grande école de commerce vers une expertise en business intelligence ne doit pas être simplement considéré comme une passerelle ou une transférabilité atypique : c’est, dans bien des cas, le meilleur chemin de carrière possible.

Processus indispensable

Il s’agit d’un processus indispensable pour la réussite de l’entreprise et du salarié. Si le management consiste à bien identifier le sens que les salariés mettent dans leur travail et à bien connaitre les compétences de chacun dans l’objectif d’une performance optimum, il est évident que tout le travail qui va permettre de révéler des talents doit rester un objectif permanent des managers.

Paradoxe du recrutement

Ce constat est renforcé par le paradoxe de la situation actuelle du « marché » du recrutement. En effet, alors que la courbe du chômage refuse de bien vouloir s’inverser, près d’un tiers des entreprises françaises déclarent rencontrer de très grosses difficultés à recruter. Le message à faire passer aux recruteurs, c’est de regarder ce que les salariés et notamment les plus jeunes « like » pour leur proposer des parcours adaptés dans lesquels ils vont se révéler et trouver un sens à leur vie professionnelle.

Comme l’écrivait Sénèque: « il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va ». Cette approche est celle que nous privilégions au sein de Fœderis depuis des années : c’est devenu une composante majeure de l’ADN de notre groupe.

Pour aider à mettre en œuvre ces transférabilités atypiques, lors des parcours royaux traditionnels, les entreprises disposent actuellement d’aides significatives en matière de formation et d’accompagnement.
A noter l’existence de nombreux dispositifs gouvernementaux tels que le Compte Personnel Formation ou l’aide à l’embauche dans le cadre de l’action de formation préalable au recrutement.
Ne vous privez pas d’utiliser tous ces outils.

Bernard Gauvignon
Directeur Associé

 

0 Comments